Depuis la fin de la guerre, la Maison Jaune, meurtrie par le conflit, continue de se dégrader à cause de l'usure du temps et d'actes de malveillance. Menacée de démolition à la fin des années 1990, la Maison Jaune a finalement été sauvée grâce à la mobilisation de la société civile et à l'engagement de la Ville de Beyrouth, à travers une procédure d'expropriation au nom de l'intérêt public, prononcée en 2003.

Selon les termes du décret d'expropriation, la Maison Jaune sera réhabilitée pour abriter :
- un musée,
- un lieu de rencontre culturel et artistique,
- un lieu de conservation des recherches et études portant sur la ville de Beyrouth à travers l'histoire,
- un Bureau d'urbanisme de la Ville de Beyrouth,
- des parkings en sous-sol.

Le décret prévoit aussi la construction d'un immeuble neuf sur l'emprise libre du terrain.

Le projet a démarré en 2008 dans le cadre d'un partenariat entre la Ville de Beyrouth et la Ville de Paris.

Bientôt le démarrage des travaux
Sous l'égide du Président du Conseil municipal, M. Bilal HAMAD, deux responsables ont été désignés pour assurer le pilotage du projet Beit Beirut : M Nadim ABOURIZK, Vice-Président du Conseil et M. Rachid ACHKAR, Conseiller municipal. Grâce aux efforts de cette nouvelle équipe, le projet a connu une importante avancée en 2011 avec l'obtention du permis de construire qui autorise la réalisation des travaux. Les prochaines étapes, à court terme, sont désormais la sélection de l'entreprise de travaux et d'un prestataire culturel chargé de donner vie au concept défini pour Beit Beirut, en lien avec le Comité Scientifique.


Cliquez ici pour voir la dernière brochure

 
  Lebanon